Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
SURE
 

SURE - Sécurité des usagers sur les routes existantes

Sécurité routière : la preuve par les infrastructures

Les analyses systémiques des accidents de la route ont montré que le facteur " infrastructures " était présent dans 40 % des accidents mortels, aussi il était logique, dans ce contexte, que le gestionnaire des routes qu’est l’Etat affiche sa contribution concrète à l’amélioration de la sécurité routière au niveau des infrastructures. C’est chose faite avec l’officialisation de la démarche SURE lors du Conseil Interministériel de la sécurité routière du 7 juillet 2004, et la décision prise d’appliquer cette démarche à l’ensemble du réseau national dès le début de 2005.

Dans un premier temps, la direction générale des routes a dégagé en 2005, 6 millions d’euros supplémentaires pour commencer à traiter les 15 itinéraires pilotes (voir carte) du réseau routier national selon les conclusions des diagnostics SURE, preuve de sa détermination à faire aboutir cette démarche pour en améliorer la sécurité de ses infrastructures. Cet effort financier s’amplifiera à mesure de déploiement de la méthode sur le réseau national.

En permettant de porter un regard scientifique sur l’ensemble du réseau routier national puis de traiter ses tronçons d’itinéraires problématiques, la démarche SURE contribuera à faire économiser de nombreuses vies.

Présentation de la démarche SURE

Le Sétra avec l’appui du réseau scientifique et technique du Ministère a établi une démarche complète de sécurité routière qui est appliquée par les services déconcentrés de l’Etat sur le réseau routier national.